Skip to main content
clefs

État des lieux d’entrée : checklist pour ne rien oublier 

Un état des lieux est un document qui permet aux deux signataires du contrat de location de justifier la restitution ou non du dépôt de garantie en fin de bail. L’état des lieux d’entrée est généralement réalisé par le bailleur, le propriétaire, ou encore un mandataire spécialement qualifié. Il se fait systématiquement en présence du locataire, ou de son représentant muni d’une procuration. Sur un papier on signale les dégradations présentes sur les murs, les sols, le bâti du logement, ou les meubles si c’est un meublé. Voici nos conseils pour ne rien oublier lors de l’état des lieux d’entrée.

Etat des lieux d’entrée : la checklist pour tout avoir en tête

Vous êtes bailleur ou locataire ? Voici nos conseils et suggestions pour ne rien oublier pendant un état des lieux.

Comment faire un état des lieux d’entrée ?

Un état des lieux consiste en l’inspection détaillée des lieux pour relever toute anomalie dans le logement dont l’état contreviendrait à son usage : fissuration, fuite, défaut de mise aux normes... Il permet également de justifier de l’état global du logement au moment de l’emménagement : ainsi le nouveau locataire n’aura pas à payer les pots cassés de l’ancien. Si son exécution peut être assez longue, l’état des lieux est une véritable garantie pour le locataire comme pour le bailleur.

Si vous êtes devez réaliser un état des lieux, nous vous conseillons de le faire :

  • Méthodiquement : partez avec votre check list personnelle pour penser à noter des détails comme les numéros de compteurs, ou le code de l’interphone.

  • Sans se presser : prenez le temps d’ouvrir les robinets, de tester les prises et les radiateurs.

  • De la manière la plus aimable possible : mieux vaut faire des compromis en restant courtois que de créer un malentendu.

📷 En cas de doute ou d’oubli, prenez en photo la dégradation concernée. Vous avez dix jours après l’état des lieux d’entrée pour y ajouter d’éventuelles parties oubliées.

Checklist pour l’état des lieux

  • Réalisez d’abord une photo du trousseau de clés, puis relevez et photographiez les compteurs électriques gaz et eau, le document d’entretien de la chaudière.

  • Notez le nombre et le fonctionnement des détecteurs de fumée.

  • Ensuite, salle par salle, inspectez dans l’ordre le plafond, le sol, les murs, plinthes, huisseries et portes, fenêtres et aérations. Notez leur matériau (bois, pvc, contre-plaqué) , le type de revêtement (peinture blanche, beige, bleue). Ensuite, vérifiez le fonctionnement (fonctionne, non testé, hors service), l’état (usagé, bon, neuf) et le niveau de saleté (nettoyé, non nettoyé)

  • Et dans chaque salle, faire un tour pour les prises électriques, lampes, interrupteurs, radiateurs, volets et placards.

  • Enfin, vérifiez la sonnette, l’interphone, la boîte aux lettres, le garage, les terrasses ou balcons et la cave de manière succincte. Notez seulement l’état général et en prenant une photo.

📧 Certains logiciels professionnels permettent aux agences immobilières de réaliser des états des lieux sur une tablette ou un smartphone. Ainsi, l’état des lieux est plus rapide, et peut être facilement édité, envoyé par mail et comparé aux versions précédentes.

Quels sont les points importants d’un état des lieux ?

L’état des lieux d’entrée rend le locataire responsable du bon entretien du logement qu’il habite. En début de bail, on constate l’état du logement, pour qu’à la fin du bail on puisse le comparer avec l’état des lieux de sortie.

🔐 Lorsque vous inspectez le logement, n’oubliez pas de vérifier les détails suivants :

  • L’humidité : on remarque l’humidité aux décollements de peintures en bordure de fenêtre ou dans les salles de bains, les moisissures, les gondolements

  • Les mauvaises odeurs : toute mauvaise odeur peut cacher un problème de canalisations. En cas de doute, faites venir un plombier.

  • Les bords des meubles, languettes, tranches, boutons-poussoirs, joints et gonds : parce que rien n’est moins fun qu’une porte de placard qui ferme mal..

  • Les clés et les serrures, vérifiez si les clés ouvrent facilement ou difficilement la porte, et si tous les badges ou vigik sont bien à votre disposition.

Pour bien évaluer l’état d’un objet dégradé, pensez aux risques que la dégradation peut provoquer. Il est important de relever une cassure présente sur un carreau, car le bord peut être coupant. En revanche, une tâche de peinture ton sur ton ne présente pas de risque de coupure... Mais on peut la mentionner si l’on veut.

Comment faire l’inventaire pour un appartement meublé ?

Pour faire l’état des lieux d’une location meublée, il faut réaliser l’inventaire de tous les meubles et accessoires, en plus de l’état des lieux. L’inventaire doit être identique à ce qui est indiqué sur le contrat de location.

Pour bien réaliser l’inventaire d’un meublé, voici trois petits conseils ;

  • Réalisez d’abord l’état des lieux comme si les meubles n’existaient pas. Ensuite, dressez l’inventaire en notant le degré d’usage et de propreté des objets.

  • Si le locataire veut gagner du temps, vous pouvez vous répartir l’inventaire et l’état des lieux.

  • Chaque logement est différent : certains n’auront ni chaudière ni compteur et d’autres un cabanon de jardin. Adaptez votre checklist personnelle à la spécificité du logement, et aux risques potentiels. Cela pourrait vous être utile auprès des assurances.

Dans tout l’état des lieux, n’hésitez pas à utiliser le terme le plus spécifique possible (écaillé, usé, rouillé, présence de moisissure).

état des lieux entrée

Enfin, testez les appareils électroménagers : machine à laver, lave vaisselle, four, frigo, ainsi que la hotte et son filtre. Il est important d’avoir souscrit à un contrat d’électricité ou raccordé le logement à ENEDIS avant l’état des lieux d’entrée. Afin de savoir quel est le meilleur moment pour souscrire un contrat d’énergie, découvrez notre article pour réussir son déménagement.

Qui fait l’état des lieux et combien ça coûte ?

Un état des lieux peut être gratuit s’il est réalisé à l’amiable.

Qui réalise l’état des lieux d’entrée ?

Un état des lieux peut être réalisé par le bailleur ou l’agence, soit à l’amiable soit via un huissier. Il existe également des entreprises qui réalisent les états des lieux.

Si vous ou votre colocataire ne pouvez pas être présent lors de l’état des lieux, il est possible de réaliser une procuration pour un état des lieux.

💡 Conseil : Au moment de l’état ne pas oublier d’apporter une pièce d’identité !

Qui paie l’état des lieux ?

💸 Le coût d’un état des lieux d’entrée sera pris en charge selon le cas par l’agence, le bailleur ou le locataire. De fait, s’il est fait à l’amiable entre bailleur et locataire, sans intermédiaire, l’état des lieux peut être réalisé gratuitement.

✔ ️ Si vous passez par une agence, le coût de l’état des lieux est alors encadré par la loi : le coût de l’état des lieux ne doit pas excéder 3 euros par mètre carré. S’il est pris en charge par le bailleur et le locataire, le bailleur devra payer la part la plus importante des frais d’agence.

🤬 En cas de litige, si l’une des parties refuse de signer ou d’établir l’état des lieux, on peut le faire réaliser par un huissier. Une grille tarifaire détermine la tarification de l’état des lieux de sortie. Les frais seront alors pris en charge à parts égales par le bailleur et le locataire.

Perdu.e dans les démarches lors de votre déménagement ? Découvrez notre checklist Octopus Energy pour ne rien oublier.

Benjamin

concepteur-rédacteur

Publié le 24 juin 2021

Retour au blog