Skip to main content

Éolienne domestique : installation, prix, financement, …

Vous aimez les animaux, mais vous ne savez pas quoi choisir entre le chat, le chien, le hamster et le furet ? Dans ce cas, avez-vous pensé à adopter… Une éolienne domestique ?

Plus petite que sa cousine sauvage, l’éolienne domestique peut vivre toute l’année dans votre jardin ou sur le toit de votre maison. Elle nécessite peu d’entretien et vous donnera, en échange de votre hospitalité, de l’énergie toute l’année… Et puis, l’énergie éolienne est propre – ce qui la distingue, par exemple, d’un jeune labrador.

Mais l’éolienne domestique est-elle rentable pour autant ? Où se la procurer, et comment l’installer chez soi ? Dans cet article, on répond à toutes vos questions !

Pourquoi installer une éolienne domestique chez soi ?

Le fonctionnement d’une éolienne domestique est identique au fonctionnement d’une éolienne industrielle. Les deux se constituent d’un mât, en haut duquel se trouve un générateur actionné par de longues pales face au vent.

Seule différence : l’éolienne domestique est plus petite, et sa puissance est réduite. Mais dans ce cas, pourquoi faudrait-il installer une éolienne dans votre jardin, sur le toit de votre maison ou celui de votre entreprise ?

Contrairement au chat, généralement inactif, l’éolienne domestique fonctionne 80% du temps.

Installer une éolienne chez soi pour produire sa propre électricité

C’est généralement la première motivation : installer une éolienne chez soi permettrait d’obtenir une énergie gratuite, et donc, de faire baisser la facture globale d’électricité.

Et c’est vrai ! Car une éolienne s’active avec des vents mineurs, à partir de 10 km/h ou 15 km/h. Si l’éolienne est bien placée, et que vous habitez une région plutôt venteuse comme la Bretagne, la Corse ou le Languedoc-Roussillon, alors votre éolienne devrait fonctionner presque 80% du temps.

En moyenne, les éoliennes domestiques ont des puissances allant de 100 W à 20 kW ; en moyenne, c’est plutôt 5 kW, ce qui permet de produire entre 5000 et 20 000 kWh par an. De quoi largement couvrir toutes vos dépenses en énergie, puisque la consommation moyenne d’un foyer français est inférieure à 5 000 kWh.

L’éolienne pour particulier… pour revendre de l’énergie !

Et si vous deveniez acteur de la transition énergétique en vendant votre surplus d’énergie – un peu comme si vous aviez chez vous une centrale électrique profitant à tout le voisinage ?

Après tout, c’est un acte militant, car l’éolien en France reste une énergie très minoritaire.

Si c’est votre objectif, assurez-vous d’être situé dans une ZDE (Zone de Développement Eolien) : dans ce cas, EDF aura l’obligation de racheter votre énergie pendant au moins 15 ans. Les tarifs sont très variables – entre 3 et 8 centimes le kWh environ.

Contrairement au chien, l’éolienne domestique ne perd pas ses poils sur le canapé.

Installer une éolienne chez soi : comment passer à l’action ?

C’est bon, vous êtes décidé, vous aimeriez devenir acteur de la transition énergétique et installer une éolienne chez vous… Par où commencer ? Passons en revue tous les détails pratiques pour transformer le projet en réalité !

Le prix d’une éolienne domestique ?

C’est très variable. Tout dépend du modèle (éolienne horizontale, verticale), de sa taille, de son rendement… En moyenne, il faut compter 10 000 € pour les premiers prix, et jusqu’à 40 000 € pour les installations les plus performantes.

Néanmoins, il existe des aides pour encourager les particuliers à franchir le pas. Le site Energies Renouvelables.eu rappelle que ces aides sont substantielles, et peuvent même couvrir, dans certaines régions (comme les territoires en régime rural d’électrification) jusqu’à 95% de l’investissement !

Comment installer une éolienne domestique ?

Avant d’installer votre éolienne, il faudra s’assurer que vous habitez une région propice, plutôt venteuse, avec un espace dégagé pour que le vent soit maximum. Par ailleurs, notez bien que dans certaines zones (militaires, protégées, etc.), les éoliennes sont complètement interdites. Dans tous les cas, avant de commencer les travaux, renseignez-vous auprès de la mairie – un permis de construire sera certainement indispensable.

Ensuite, vous pouvez installer votre éolienne par vous-même (notamment dans le cas d’une petite éolienne verticale, plus facile à poser) ou bien faire appelle à des sociétés spécialisées, comme Enerlice ou Antaris… Demandez les devis et comparez !

Contrairement au hamster, l’éolienne domestique protège l’environnement, la faune, la flore et surtout les biscottes.

Au total, quelle rentabilité pour une éolienne domestique ?

Nous avons vu, dans un précédent article, comment calculer précisément le rendement d’une éolienne. Il faudra poser ce genre d’équation sur le papier pour bien budgéter votre projet… Mais, en première approximation, il est souvent dit qu’une éolienne domestique est amortie après environ 15 ans (8 ans dans le meilleur des cas, et 20 ans au pire).

Vous aimez le principe des éoliennes, et plus globalement des énergies vertes, mais vous n’avez pas la possibilité de produire ce type d’énergie à domicile ? Pas de souci !

Vous pouvez participer tout simplement en vous abonnant auprès d’un fournisseur d’énergie renouvelable ! Chez Octopus Energy, votre électricité est garantie à 100% solaire ou éolien français. Et ça laisse de la place dans le jardin pour le chien, le chat et le hamster…

L'équipe rédactionnelle d'Octopus Energy

Publié le 14 janvier 2021

Retour au blog